La petite histoire des gâteaux (partie 1)

Attention,cet article risque de vous donner faim !

Pâtisserie depuis 1963, la maison Fèbre a réalisé de nombreux gâteaux petits ou gros, ancien ou inédit… afin de ravir tous les gourmands

La plupart d’entre nous connaît tout ces gâteaux pour les avoir dégusté avec plaisir mais savez-vous pourquoi on les appelle ainsi ?

1cuillere

Les biscuits à la cuillère

Les biscuits à la cuillère ont été créés pour satisfaire les envies du prince Talleyrand au XVIIIème siècle. En effet, celui-ci souhait pouvoir tremper ses gâteaux dans son verre de madère. Son chef pâtissier eu alors l’idée de suspendre un entonnoir au plafond pour former des boudins de pâtes qui étaient ensuite tournés à la cuillère. Le mot biscuit, quant à lui, vient du fait que le boudin de pâte était cuit deux fois et donc “bi-cuit”.

2melba

La pêche Melba

C’est au Carlton de Londres que la pêche Melba a vu le jour à la fin du XIXème siècle. Pour remercier la cantatrice Nellie Melba pour sa prestation enchanteresse, le chef de l’hôtel décida de créer pour elle un dessert exceptionnelle et envoûtant présenté lors de la réception. L’histoire raconte que le dessert fut servi dans une coupe en argent incrustée entre les ailes d’un majestueux cygne taillé dans la glace et recouvert d’un voile de sucre filé.

3tatin

La tarte Tatin

La tarte Tatin doit sans aucun doute son nom aux soeurs Tatin qui tenaient une auberge en Sologne au début du XXème siècle. En revanche, la véritable origine du dessert reste incertaine. Dans la première version, on dit que l’une des sœurs, dans la précipitation, oublia de mettre la pâte avant les pommes dans le moule et décida donc de la mettre par dessus puis de retourner le tout et de le servir chaud afin de tromper les clients. La deuxième version, quant à elle, raconte que l’une des sœurs tatins fit tomber le moule avant de l’enfourner. Faute de temps pour refaire un dessert, elle décida de le remettre dans le moule à l’envers !

4religieuse

La religieuse

Pâtisserie très appréciée des français, la religieuse est né à Paris au XIXème siècle. A l’origine de forme carré, cette pâtisserie composée de pâte à choux, de crème pâtissière et de crème fouettée a été créée par un célèbre café parisien du quartier Montmartre : Frascati. La légende dit que le nom de religieuse vient de la ressemblance entre la robe de sœurs religieuses et l’apparence du dessert notamment à cause de la couleur du glaçage.

5parisbrest

Le Paris-Brest

C’est Louis Durand, pâtissier de Maisons Laffite qui donne naissance au Paris-Brest au XIXème siècle à la demande de son ami Pierre Giffard. En effet, ce dernier n’est autre que le créateur de la fameuse course cycliste Paris-Brest créée en 1891 (cette course devient l’ancêtre de l’actuel tour de France). La pâtisserie portera donc le nom de la course en hommage mais représente aussi la roue d’un vélo.

On vous attend dans vos boulangeries Fèbre pour venir déguster les plus grands classiques de la pâtisserie et de nombreuses autres gourmandises.

  • Boulangerie Lyon Vaise :

    Gare routière, 1 Place de Paris
    69009 - Lyon

    04 78 83 32 71

    Boulangerie Ste-Foy-lès-Lyon :

    2 place Saint Luc
    69110 - Sainte-Foy-Lès-Lyon

    04 78 25 22 56

    Boulangerie La tour de Salvagny ;

    3 rue de la poterie
    69890 - La Tour de Salvagny

    04 78 48 02 12